top of page

5 choses à retenir de la Fashion Week de Paris - automne-hiver 2023/2024

Alors que s’achève la semaine du prêt-à-porter automne-hiver 2023/2024 à Paris, retour sur les shows, tendances, personnalités qui ont marqué cette édition.


La scène mode a une nouvelle fois vibré et rayonné à l'occasion de la fashion week automne-hiver 2023 qui s’achevait ce mardi 7 mars dans notre capitale. La grève générale annoncée n’a pas empêché Chanel, Miu Miu et Y/ Project de clôturer en beauté les festivités fashion. En tout, pas moins de 106 maisons ont présenté leur vision des tendances de l’hiver prochain avec 66 défilés et 40 présentations pour satisfaire tous les fans de prêt-à-porter.


Si le rythme semble revenu à la “normale”, après les années de confinement - avec d’ailleurs un retour des journalistes et acheteurs asiatiques - le contexte international a néanmoins poussé les couturiers à opter pour une forme de sobriété. Dans les décors, comme les silhouettes, la critique a salué un retour à l’essentiel (Coucou Balenciaga!).


Paco Rabanne, Vivienne Westwood, des hommages aux génies disparus


Le 1er mars, la collection Paco Rabanne faisait son retour dans le calendrier du prêt-à-porter féminin sous forme de défilé d’adieu au couturier espagnol mort le 3 février dernier. Au menu du défilé “Chasing Dream” créé par Julien Dossena au Palais de Tokyo, de looks pailletés, colorés, une capsule inspirée par Salvador Dali, et bien sûr, le retour des robes iconiques de guerrières créées par celui que l’on surnommait le “métallurgiste de la mode”.


Autre défilé “cérémonie”, le premier défilé d’Andreas Kronthaler pour la maison fondée par sa défunte épouse Vivienne Westwood. Un show très émouvant à l’Hôtel de la Marine, place de la Concorde à Paris avec une collection aux motifs punks et ornés de portraits de la créatrice disparue en décembre. Et c’est d’ailleurs, la petite-fille de Vivienne Westwood, Cora Corré qui a cloture le show en minirobe de mariée.



Nina Ricci, Ann Demeulemeester, Schiaparelli : des débuts très attendus

@ninaricci

Cette édition est marquée également par un renouveau artistique. A seulement 26 ans, l’Anglo-américain Harris Reed a présenté sa première collection pour la maison Nina Ricci avec un défilé fun, coloré aux silhouettes spectaculaires ornées du tulle, du plissé, des pois et autres plateformes vertigineuses…


Quant au Français Ludovic de Saint Sernin, il œuvrait pour la première fois pour la maison de l’une des “Six d’Anvers”, Ann Demeulemeester, connue pour son minimalisme. Il a composé une collection faite de robes fluides, satinées, manches bouffantes, des costumes, manteaux en cuir et grandes bottes. Des silhouettes androgynes qui ont beaucoup plu aux aficionados de la créatrice belge.


Daniel Roseberry a pour sa part présenté sa première collection de prêt-à-porter pour la maison Schiaparelli qui se concentrait jusqu’à présent sur la couture. On découvrait alors 34 silhouettes de pièces intemporelles qui mettent en lumière les codes de la maison. Ultra-désirables.


Balenciaga, Balmain: des retours aux sources et aux archives


Coup de projecteur sur le défilé Balenciaga, qui avait fort à prouver après le scandale déclenché par la campagne de publicité de décembre dernier, évoquant la pédopornographie. Le directeur artistique Demna avait choisi de revenir à la coupe, au vêtement, sans logo, dans un décor blanc, sans people, pour une collection très conceptuelle, mais évoquant les débuts de Cristobal Balenciaga, avec ses manches rondes et sa robe sac…


Chez Balmain aussi, on revient aux origines avec un show à taille humaine, et une collection puisant dans l’héritage de Pierre Balmain. Velours, robes éventails, mules à nœuds et chapeaux archives, reproduits par le modiste Stephen Jones Millinery… Des classiques revisités et mixés avec les vestes oversize et manches longues. Olivier Rousteing a ainsi voulu prouver, comme le rapporte Le Monde, qu’il est avant tout “obsédé par l’histoire de la maison” et “pas qu’un compte Instagram”! Et une chose est sûre, c’est un réussi. Le show était tout simplement à couper le souffle.



Costume, dentelle, cuissardes : les tendances qu’on va adorer porter l'hiver prochain

@miumiu

Pour l’hiver prochain, ce sera costume ou rien. De toutes les tailles, ceinturés, froncés, cropés, ils sont partout. Même en version bermuda chez Dior. Tendance de fond depuis quelques saisons, le costume féminin est cette fois agrémenté de la cravate, thème principal du défilé Valentino, et également adopté par Demna pour Balenciaga. La cuissarde continue sa conquête des podiums chez Isabel Marant, Sacai, Victoria Beckham et Vivienne Westwood. On marque les épaules chez Balmain, Saint-Laurent, Chanel, mais on s’amuse avec le vaporeux, le plissé chez Chloé, la dentelle chez Zimmerman, Ester Manas qui livre une collection mariage sexy. On multiplie les motifs fleurs, notamment le camélia chez Chanel, les plumes comme chez Anne Demeulemeester ou “cheveux” chez Hermes… Côté couleur, sobriété oblige, on renoue avec le noir, les camaieus de beige, bruns, marrons, portés en layering, mais sans jupe ou pantalon chez Miu Miu, avec seulement des notes colorées injectées par petites touches. Exit le color block, place aux alliances contrastées.



Jisoo, Zendaya, Avril Lavigne et Tyga: Qui était aux premiers rangs ?


La vraie vie a repris aux front rows, et les stars s’y sont bousculées. On a pu voir les fidèles et ambassadrices : Penélope Cruz et Charlotte Casiraghi chez Chanel, Léa Seydoux et Noémie Merlant chez Vuitton, ainsi que Zendaya et Pharrell Williams, tout nouveau DA des collections masculines.

La star de la KPop Jisoo a une fois encore créé l’émeute chez Dior, - sa collègue de Blackpink, Jennie, était quant à elle chez Chanel. Dua Lipa et Zoe Kravitz ont honoré Saint Laurent, Emily Ratajkowski et Carla Bruni ont accordé leurs faveurs à Loewe. Côté couples, Jonas Priyanka et Nick ou encore Brooklyn Beckham et Nicola Peltz ont enflammé le premier rang de Miu Miu et Valentino. Mais la surprise de cette édition était sans aucun doute la venue d’Avril Lavigne. La chanteuse de 38 ans était partout. Elle en a même profité pour officialisé dans la capitale de la mode, sa relation avec Tyga à l’occasion de la soirée Mugler.




Parmi les personnalités les plus en vue, citons enfin Jessica Alba, Elle Fanning, Alicia Vikander, Naomi Campbell, toujours époustouflante chez Off-White et Alexander McQueen, Lena Mahfouf, Jeanne Damas… Qu’on se le dise, la fashion week de Paris a une nouvelle fois fait briller la capitale française.



0 commentaire

Comments


  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
bottom of page