Empreinte Carbonne : 10 idées reçues qui s’avèrent fausses...



Alors que l’écologie et notre empreinte carbone n’auront jamais été aussi d’actualité qu’aujourd’hui, chez W.A.M on a voulu revenir pour toi sur 10 idées reçues relatives à cette nouvelle manière de vivre pas toujours si juste…



La mode, deuxième industrie la plus polluante après le pétrole :

On ne sait pas d’où sort cette affirmation mais ce que l’on sait c’est que selon le rapport du Global Fashion Agenda, l’industrie de la mode représente 1,7 milliards de tonnes de CO2 sur les 49 milliards émis globalement chaque année. Tu veux comparer ? Le secteur de l’énergie est responsable de 25% de la pollution mondiale, les transports, 14%, et la mode, 4%. Alors bien sûr, ce n’est pas une raison pour ne pas faire attention et ne pas essayer de réduire sa consommation mais pense d’abord à éteindre la lumière et baisser le chauffage.



Le nucléaire est très polluant :

Cette fois-ci, ce n’est ni vrai ni faux ! Le nucléaire émet très peu de CO2 par rapport à l’énergie qu’il produit, en revanche ce sont les déchets qu’il génère qui posent problème. Le nucléaire demande notamment des combustibles qui une fois utilisés sont appelés « déchets radioactifs ». Il faut donc apporter le plus grand soin à notre manière de traiter ces déchets après leur utilisation pour bien les stocker et qu’ils ne deviennent pas dangereux. Pollution également due à l’eau des rivières utilisée pour le refroidissement des réacteurs qui peut occasionner une élévation de la température de la rivière de quelques degrés, d’où danger pour la faune et la flore… De plus ces déchets mettront des milliers d’années à perdre leur dangerosité.



Les énergies renouvelables sont la solution miracle :

Désolée de te décevoir mais c’est faux. Certes, il y aura toujours du vent, de l’eau, du soleil, donc elles pourront continuer à produire de l’énergie mais leur construction nécessite des matériaux qu’on doit souvent extraire du sol, il faut ensuite les entretenir, et pouvoir stocker l’énergie produite grâce à des batteries qui polluent à leur tour… La solution miracle ? Consommer moins !



Laisser un cable branché à une prise de courant sans appareil au bout ne pollue pas :

Et bien c’est faux. Le matin on te voit bien glisser ton téléphone dans ta poche et partir en claquant la porte. Et tu laisses ton chargeur branché à ta prise de courant, pensant qu’il ne pollue pas car ton smartphone n’est plus relié. Et bien malgré tout, ton chargeur consomme, beaucoup moins mais tout de même dans le vide !



« Je pollue pas, je suis sur Internet ! » :

Internet, c’est LA pollution que l’on ne suspecte pas car on ne la voit pas directement. Lorsque tu tapes « faire une quiche lorraine » sur un moteur de recherche, c’est comme si tu allumais une ampoule de 12w pendant 2 heures. Un e-mail avec pièce jointe ? C’est l’équivalent d’une ampoule allumée pendant 1h. Si Internet était un pays, il serait le 3ème consommateur mondial d’électricité, juste après la Chine et les Etats-Unis…



Les LED ne produisent qu’une lumière agressive :

On sait que tu associes comme nous les LED à la lumière des hôpitaux ou des seuls kebabs que tu trouves ouverts à 3h du matin le samedi soir. Eh bien détrompe toi, les LED sont aujourd’hui très au point, peuvent produire des lumières chaudes et même différentes couleurs d’éclairage associées à différentes intensités ! Elles te font aussi faire des économies car elles durent 5 à 10 fois plus que des ampoules traditionnelles et consomment beaucoup moins.



Le bambou, c’est la solution écologique :

Globalement, il n’y a pas de solution miracle… Le problème aujourd’hui avec le bambou, c’est qu’il y a un réel engouement autour de ses produits : brosses à dents, couverts, etc, qui demandent de le cultiver en masse. Cela nécessite donc beaucoup d’eau et des cultures devenues peu respectueuses de l’environnement.



Paris est de plus en plus pollué :

Etre français c’est aimer râler constamment et pour tout… mais désolée, ici, c’est une vraie idée reçue qui s’avère fausse ! En fait, les émissions d’oxyde d’azote et de particules fines sont deux fois moins importantes qu’il y a 15 ans dans la capitale mais certes celle-ci reste quand même très polluée.



Il y a plus de décès lors des pics de pollution :

Et bien non ! En France, si 7% des décès liés à la pollution de l’air sont dus aux pics de pollution alors sache que 93% sont dus à une exposition à long terme. Voilà une raison de plus d’aller vivre à la campagne…



Les masques anti-pollution te protègent efficacement en ville :

Cycliste ou piéton que tu es, on te sent particulièrement intéressé par cette nouvelle. Si les tests effectués en laboratoire sont assez satisfaisants, en revanche le problème reste à l’extérieur. Dans une mise en situation en conditions réelles, ils ne sont pas si efficaces que ça. Souvent mal ajustés au visage ou mal entretenus, ils ne protègent pas contre l’oxyde d’azote, une substance dite gazeuse.



Maintenant, tu ne pourras pas dire que tu ne savais pas ! Tu peux nous croire, nous aussi on a fait des découvertes inattendues.



By Léa Petit

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon