Chanel a choisi de ne pas choisir.

Mis à jour : 28 janv. 2019



Les yeux ou la bouche, telle est la question




Dans la vie, il y a des choses comme ça qui paraissent logiques. Ou en tout cas qui ont été rendues logiques par le bon vouloir de toute une population, finalement plutôt consentante face à la dictature de la beauté. Des choses, de tous bords, qui orchestrées par des mœurs aux visions parfois antagonistes se retrouvent figées comme faisant apparemment écho du bon goût.


Et puis, il y a Chanel, qui lors de son dernier défilé Haute Couture fait défiler ses mannequins avec des yeux charbonneux et des lèvres rouges lumineuses et resplendissantes. Euh quoi ? Attends, on n’avait pas dit que dans le milieu aux mœurs très fragiles du luxe il fallait choisir entre les yeux ET la bouche mais jamais, Ô grand jamais les deux. C’est un peu comme un Beauty tremblement de terre qui aurait lieu devant nos yeux. Une tectonique du makeup comme on en a rarement vécu et qui contorsionne toutes les règles innées et acquises que l’on a instruites à l’ensemble d’un monde.


Comme un code de bonne conduite, d’élégance à la Française, où jamais on aurait eu l’idée d’allier une bouche intense à des yeux extravagants. C’est que tu aurais bien trop peur de te prendre en plein face la bonne vieille réflexion « maquillée comme un camion volé ». Mais bon, finalement si Chanel ose le duo extravagant, alors pourquoi pas nous ?


La responsable de ce retournement d’avant-garde ? Lucia Pica, makeup Artist et directrice artistique makeup chez Chanel. Résolument rock, c’est elle qui a choisi d’opter pour cette association tape-à-l’oeil à la Courtney Love de fin de soirée et qui s’en sort finalement pas si mal... Les yeux se parent de teintes sombres et loin d’être sobres. Des fards charbonneux, mats qui seront intensifiés par un passage rapide du pinceau sous l’eau et mis en valeur par un teint impeccablement travaillé mais discret. La bouche, elle, est travaillée à l’aide de différents finis mais dans un rouge très vivace. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça en jette !


Alors, à toi, à moi, à nous toutes qui depuis des années respections la sacro-sainte règle du make-up, peut-être est-il temps de tout envoyer balader et de dire stop aux préjugés et à l’inconditionnel diktat de la beauté.


Bref, entre les yeux et la bouche, Chanel a choisi de ne pas choisir. Et s’il ne fallait décider de suivre qu’une règle, suivons celle de notre propre liberté.


Le tuto ?



Pour réinterpréter ce makeup, vous pouvez vous inspirer du tuto partagé sur le compte @chanel.beauty. Pour les moins extravagantes, on détourne le smoky avec des teintes moins fougueuses comme du brun en camaïeu.


Pour ce faire, on commence par travailler les yeux à l’aide d’un crayon à paupières doré ou taupe. On estompe les contours à l’aide d’un pinceau ou du doigt puis on vient déposer une teinte forte sur le pli de la paupière mobile. Un brun plus fort, terreux, mat. Et pour l’intensifier encore plus, on passe au préalable son pinceau sous l’eau. Longue tenue assurée.


Côté lèvres, on choisit de s’orienter soit vers un rouge intense qui matche très bien avec les ombres à paupières brunes ou nude légèrement relevé par rapport à sa carnation.

Première étape : dessiner le contour des lèvres avec un crayon de la même teinte ou à peine supérieure. Ceci permettra au rouge de ne pas filer et lui assure une tenue sans fausse note. On applique ensuite la teinte choisie en utilisant un pinceau adapté aux lèvres. Cette manœuvre permet d’éviter les résidus sur les dents et les dépassements non contrôlés. Puis, si l’on veut s’en tenir à l’inspiration du défilé, un rajoute un rouge à lèvres brillant, toujours à l’aide de son pinceau.


Effet garanti !


By Clémentine Emonoz

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon