Fashion Week Jour 3 : La danse classique, tu aimes ?


@Kenzo

Guy Laroche


Les collections Guy Laroche sont très souvent empruntes d’élégance et de coupes classiques, sans prendre réellement de grands risques coté couleur. Pour cette saison automne/hiver 2019/2020, Richard René, le directeur artistique de la maison depuis 2017 a souhaité rendre hommage au designer français en jouant avec… le marbre ! Et nous, on est loin d’être restées de marbre face à cette collection (oui, elle était facile). On a fortement apprécié l’imprimé marbre sur fond noir, décliné en chemise fluide, en jupe crayon ou en manteau, mais aussi le trench en cuir ainsi que la cape de même matière, dotée d’une triple ceinture. Les talons sont vertigineux et géométriques, les blouses sont fluides et ouvertes laissant apercevoir les poitrines des mannequins, et le make-up est parfaitement dans la tendance actuelle et à venir : vif, coloré, limite néon. Côté accessoires, on craque pour les lunettes de soleil, XXL ou à mini verres, elles nous font toutes de l’œil.



Lemaire


Il faut le savoir, on adore Lemaire. On adore ses looks androgynes, ses coupes classiques mais parfaitement maîtrisées, son regard sur le monde et sur la mode, ses silhouettes à la fois vintage et résolument modernes, voire futuristes (même avec un col pelle à tarte). Cette fois encore, c’est un défilé mixte qui a eu lieu pour présenter les collections automne/hiver 2019/2020, et on a eu plein, plein de coups de cœur. L’ambiance et l’atmosphère tout d’abord, musicale, poétique et lumineuse. Les mannequins traversent la salle, comme s’ils cherchaient quelque chose, comme s’ils voulaient nous parler. On rêve de cette accumulation de vêtements, de ce trench si imposant mais si parfait, de ces ensembles classiques et chics. On veut se procurer un pantalon à pinces, un blazer oversize, et marcher d’une allure déterminée, confiante : féminine. Bravo Christophe Lemaire, bravo Sarah-Lihn Tran.



Kenzo


Kenzo c’est la fougue. La danse. La vie. Est-ce que l’on peut pudiquement dire alors que c’est une ode à la vie ? Oui, sûrement. Si tu n’aimes pas les couleurs et l’excentricité alors fuis tout de suite, ce qui suit n’est pas pour toi ! Pour ce nouveau défilé automne/hiver 2019/20, les mannequins dansent, sous les acclamations du public. Une danse entrainante, d’ailleurs comment rester assis ? L’imprimé tomate de 1992 est revisité, ainsi que celui avec la tête de tigre. On les voit en chemise, en survêtement, on observe également beaucoup de vert, de bleu, de rouge. Petit détail ? Lors du show, les invités étaient installés sur des gradins… qui bougeaient ! Une idée ingénieuse pour qu’ils n’en perdent pas une miette ! En se donnant en spectacle, Kenzo lance la collection Memento N°4, que l’on peut se procurer dès jeudi matin 9h30 sur le site de la marque ! Intelligent.




By Lily

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon