Grève 2019 : Que le sort puisse t’être favorable


Avis à toi, parisien, banlieusard ou simplement grand voyageur qui n’en peut déjà plus de cette grève. À défaut de pouvoir t’annoncer une date de fin des perturbations, qui serait une réelle bonne nouvelle, on peut au moins te donner quelques bons plans pour te faire rembourser et surtout, te dire ce à quoi tu as droit. Si les voyageurs qui annulent ou échangent leurs billets SNCF sont nombreux, pour ceux qui habitent en Ile-de-France c’est un autre calvaire. Si tu fais partis de ces personnes n’ayant que les transports en commun pour se rendre au travail, tu dois être en train de ruminer chez toi en faisant du télétravail ou, pire encore, utiliser tes pieds comme seul moyen d’avancer. Et puisque cette grève qui a commencé le 5 décembre ne va surement pas s’arrêter de sitôt, tu ferais mieux de couvrir tes arrières en devenant incollable sur tes droits à remboursements.


Chez W.A.M on a donc décidé de mener l’enquête pour que tu puisses savoir ce à quoi tu as le droit exactement et essayer de rendre cette période un peu moins noire pour toi.


Tout d’abord, si tu as réservé un TGV Inoui ou Intercités pour des trajets qui devaient avoir lieu entre le 5 et le 9 décembre, tu as jusqu’au 11 décembre pour demander un remboursement, directement en ligne. Que tu aies acheté ton billet en gare, sur le site ou en boutique, tu as droit à ce remboursement. De même, si sur ton billet figure « non échangeable » ou « non remboursable », cela ne s’applique pas dans ce cas précis de grève : tu as donc droit toi aussi à un dédommagement.


Si tu as prévu un voyage après le 9 décembre, soit aujourd’hui tu peux aussi te faire rembourser le jour même si tu vois que ton train est annulé ou perturbé. Il te suffira de te rendre sur le site de la SNCF, contacter le service clientèle ou trouver un agent en gare qui pourra t’indiquer la marche à suivre. Bonne nouvelle, si tu as un aller-retour et que seulement ton aller est perturbé, tu peux quand même te le faire rembourser en intégralité. Bon, on dira que c’est pour les dommages et intérêts.


Si tu fais partie de la team TGVMax et que tu veux échanger ton billet pour en prendre un plus tard dans la journée, pas besoin de faire de démarche supplémentaire. Il te suffit de te rendre en gare, et espérer, prier, implorer, pouvoir monter dans l’un des trains suivants. Bon chance !


Pour les trajets Ouigo, tu as jusqu’au 15 décembre pour te rapprocher du service client et demander ton remboursement si tu as subi des perturbations sur un trajet effectué. Si ton train a été totalement annulé, tu devrais voir apparaître un remboursement sous 48h. Check tes mails, ils t’en informeront et si tu ne reçois rien, dirige-toi vers le service client pour avoir plus d’explications.


Dans la catégorie des TER, les règles du jeu sont à peu près similaires : pour les échanges ou remboursements, si tu as pris tes billets en gare, rendez-vous au guichet de la gare où tu les as achetés. Et si tu as réservé ton voyage en ligne, rendez-vous sur le site du TER de ta région. Tu peux demander un échange ou un remboursement le jour même si ton train est annulé, mais tu as 61 jours pour le faire donc pas de panique.


Un remboursement d’une partie de ton abonnement TER est aussi possible. Si ta ligne a été fortement affectée, tu peux demander à être remboursé au prorata du temps où tes trajets quotidiens ont été impactés. Mais si tu préfères, tu peux aussi demander une prolongation de ton abonnement. Et si on te dit que c’est impossible, n’hésite pas à dire à la gentille personne que tu as en face de toi de se référer à l’article L. 1222-12 du code des transports.

Pour les départs à l’international qui ont été perturbés entre le 5 et 8 décembre, tu peux demander un remboursement sur le site de la compagnie, auprès du service client. En revanche, si tu pars après le 9 décembre avec Thalys ou Eurostar tes billets seront uniquement échangeables et non plus remboursables.


Chez les détenteurs de Navigo, la vie est un peu moins facile. La RATP n’a pas encore statué sur le remboursement ou non des abonnements correspondant à la durée de non-utilisation imposée par les jours de grève. En attendant, tu peux toujours tenter de te faire rembourser en écrivant ou en appelant directement le service client et en invoquant encore, l’article L. 1222-12 du code des transports. A mon avis, cette ligne doit déjà être saturée mais cela ne te coûte rien d’essayer.


Saches aussi que tu peux essayer de te faire rembourser certaines dépenses qui n’étaient pas prévues et ont été induites par les perturbations de transports. Par exemple, si tu as dû louer un hôtel suite à un train annulé, louer une voiture car tu devais absolument partir ce jour-là, que tu as perdu 1 jour de salaire car tu n’as pas pu te rendre au travail : tu peux tenter d’obtenir un remboursement, total ou partiel. Même si ce n’est pas gagné, tu peux essayer de rédiger des courriers et de les adresser aux services clients RATP ou SNCF.


Conseil de la WAM Team : Ne lâche pas l’affaire !



By Jules

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon