Jean Paul Gaultier dit adieu au podium


Aujourd’hui, l’enfant terrible de la mode dit Adieu au Podium. En pleine semaine de la Haute Couture, Jean Paul Gaultier a annoncé vouloir tirer sa révérence. Mais alors que va-t-il se passer pour lui après ? Pourquoi le monde de la mode est-il en émoi ?


W.A.M va te raconter l’histoire de ce créateur qui a su très vite se démarquer de ses confrères et cela pas seulement grâce à la marinière.


Attention l’heure de Jean Paul Gauthier a sonné !



Pour mieux connaitre le personnage


Né le 24 avril 1952, Jean Paul Gaultier a grandi près de Paris et a été initié à la couture très tôt grâce à sa grand-mère. Très vite, il comprend qu’il faut se démarquer pour mieux régner. C’est donc dans les années 1980, qu’il devient incontournable. Pourquoi ? Il renverse les codes du vêtement et fait de ses shows des spectacles grandioses.


“L’élégance est une question de personnalité, plus que de vêtements.”

Persuadé que la mode se passe plus dans la rue que sur les podiums, il eut vite l’envie de vouloir habiller les homme et les femme rencontrés dans la rue plutôt que dans les agences de mannequins. C’est d’ailleurs lui qui fera rentrer Laetitia Casta dans le monde de la mode. Ronde ou maigre, jeune ou vieille, tatouée ou non… Tout le monde a droit à sa chance. Il a d’ailleurs l’idée de publier une annonce dans le journal Libération : «Créateur non conforme cherche mannequins atypiques. Gueules cassées ne pas s’abstenir».


Le couturier français fait beaucoup parler de lui avec ses défilés souvent exubérants entouré de mannequins « hors normes » et de célébrités atypiques tels que les membres du groupe Red Hot Chili Peppers, Anthony Kiedis, Beth Ditto, Nabilla... Très vite, son parti pris attire les stars du monde entier comme Madonna qui lui demandera de créer les costumes pour sa tournée “Blond Ambition Tour”.



Force de proposition et prêt à faire bouger les choses, Jean Paul Gaultier ne veut en aucun cas être associé à un parti politique. Ce qu’il souhaite, c’est remettre en cause les clichés, les codes de la société, les traditions pour mieux les réinventer.


Très vite, il apprend à se diversifier pour mieux régner. Il lance donc ses parfums comme Jean-Paul Gaultier Classique en 1992 et en 1995 “Le Male”. Puis quelques années après, la ligne junior et unisexe.


Ses créations mythiques :


La Marinière

Ce t-shirt ou pull rayé blanc et bleu que nous aimons tous porter au moins une fois dans l’année. Cette marinière, symbole de “French Touch” qui est très vite devenue un indémodable, eh bien, c’est surtout grâce à notre JPG que tu la dois. Tout commence en 1983 pour sa première collection de prêt-à-porter homme, baptisée l’Homme-Objet ! Il réinterpréte ce pull marin en découpant un dos nu, généralement attribué au vêtement féminin. Jean Paul Gaultier montre la sensibilité des hommes à l’inverse de ce que la société nous laisse voir.


« C’est un besoin de reconnaissance visuelle, de revendication même »

La jupe pour homme

Ah cette jupe pour homme, comment l’oublier ! Tout commence par son show « Et dieu créa l’homme » où l’on aperçoit une jupe sur un homme. Du jamais vu qui laissera plus d’une personne septique. Mais derrière cette jupe se cache en réalité un pantalon aux larges jambes. Son souhait : Supprimer les codes et l’intolérance du genre.


Le corset conique

Oui on te parle bien de l’iconique corset porté par Madonna lors de sa tournée en 1990. Créé pour son show “la femme objet”, Jean Paul Gaultier revisite le corset standard en lui apportant une exagération volontaire sur les attributs féminins. Ce qu’il recherche ? Réaffirmer la féminité !


"J'ai toujours voulu, tant en Couture qu'en Prêt-à-Porter, faire des collections qui puissent s'adresser à des femmes différentes, de tous les styles et de tous les âges".

Un créateur précurseur avant tout ?


Alors que le monde de la mode est en plein chamboule tout, nombreux sont les créateurs ne savent plus sur quel pied danser… Entre le Fast Fashion, le Slow Fashion, le « See now by know », l’ascension de la seconde main… il est dur de s’y retrouver.


Jean Paul Gaultier sera le premier à vouloir prendre les devants en disant stop à cette institution peut-être aujourd’hui obsolète. En 2014, il annonce donc quitter le prêt-à-porter homme et femme en continuant simplement dans la Haute Couture et le parfum. Mais voilà qu’aujourd’hui en 2020 il tirera également sa révérence dans la Couture. Alors avant-gardiste ou problème de trésorerie ?

Et bien avant-gardiste tout simplement. Pour lui, les défilés sont devenus plus commerciaux que créatifs avec toujours plus de contrainte ne laissant plus aucune place à la liberté et l’innovation. Pas faux quand on y pense !


Si aujourd’hui, se déroule son dernier défilé Haute Couture, Jean Paul Gaultier nous rassure en affirmant avoir de belles surprises devant lui.


Affaire à suivre donc.





By Louise Parent

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon