5 choses que tu ignorais sur le soutien gorge

Mis à jour : mai 15



Présenté en 1889 lors de l’exposition universelle de Paris sous le nom de « Bien-être », le soutien-gorge est l’une des pièces les plus basiques de notre vestiaire. Si nous le connaissons tous, et toutes les femmes en ont au moins une fois dans leur vie porté, le connaissons nous vraiment ?


Voilà 5 choses que tu devrais savoir sur ce dessous devenu aujourd’hui très tendance à afficher publiquement.



4 femmes sur 5 ne connaissent pas leur taille de soutien-gorge. Incroyable mais vrai ! Avec la perte et prise de poids, les grossesses, le tour de dos ou la poitrine changent, et les femmes ne connaissent plus leur taille. Pourtant, il y a des astuces toutes simples pour savoir si votre soutien-gorge est à votre taille.


Astuce n°1 : glissez votre pouce au niveau de l’entre-bonnet et tirez : si votre soutien-gorge décolle, le tour de dos de celui-ci est trop grand.


Astuce n°2 : vérifiez que votre sein est bien logé dans l’armature. Celle-ci doit entourer le sein et ne pas être posé dessus. Si ce n’est pas le cas, votre bonnet est trop petit.



5 millions de dollars : c’est le soutien-gorge le plus cher du monde, il s’agit du « Black Diamond Miracle Bra », de Victoria’s secret. Il est incrusté de 3 575 diamants noirs, de 177 diamants de 1 carat chacun, de 34 rubis et de 2 diamants noirs de 100 carats chacun. Envie d’une petite folie ?





Les françaises achètent en moyenne plus de 2 soutiens-gorge par an. Même si le soutien-gorge souple avec armatures est largement plébiscité (60%), les millennials préfèrent les soutien-gorge à armatures et avec coques. Mais depuis quelques années le soutien-gorge sans armature a également le vent en poupe. (Source IFM 2019 - étude réalisée sur les femmes de +15 ans)


La fin du Soutien-gorge ? Depuis 2012 des femmes et des célébrités revendiquent le droit de laisser voir leurs tétons comme les hommes et lancent le mouvement « free the nipple ». En 2013, l’étude du professeur Rouillon argumente que le port du soutien-gorge serait mauvais pour la santé. De puis 2016, de nombreuses influenceuses se lancent dans le #nobrachallenge. Mais passer du port de soutien-gorge à plus rien, il y a un gouffre. Les femmes l’ont bien compris et de plus en plus de femmes optent pour les brassières et les soutiens-gorge sans armature.


Un produit ultra technique. Savez-vous qu’un soutien-gorge peut contenir jusqu’à plus de 30 éléments et 20 matières différentes. Il faut 6 à 8 mois de travail entre styliste et modéliste pour mettre au point un soutien-gorge. Pour sa confection, 5 à 8 machines différentes sont utilisées.


Prudes ? La démocratisation de la climatisation dans les années 90’ à favoriser le développement des soutiens-gorge à coque. Grâce à ces derniers, les femmes n’avaient plus la mauvaise surprise de voir leurs tétons pointés en cas d’air frais.

By Mathilde

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon