Portrait : Qui est cette femme sans complexe ?

Mis à jour : 11 mars 2019



Nous sommes jeudi, il est 15h45 et nous arrivons à l’appartement Morgan situé en plein cœur de Paris. Nous avons rendez-vous avec Iris Mittenaere pour qu’elle nous parle de sa collaboration avec la marque de prêt-à-porter. Iris, on la connait tous ! Ancienne Miss France et Miss Univers, elle a participé également à la dernière émission de Danse avec les Stars et il y a encore quelques jours nous l’avions aperçue au dîner Tod’s pour la Fashion Week. Bref, Iris Mittenaere est un visage bien connu mais qui est-elle au-delà de la personne publique que l’on aperçoit de temps en temps?


Sa personnalité


Tu n’as que 26 ans, et tu as été Miss France, Miss Univers, Danseuse dans DALS et aujourd’hui tu collabores avec Morgan… Comment fais-tu ?

Je ne dors plus ! Il est vrai que j’ai un sacré rythme et parfois rien que de pouvoir rester au lit devant la série YOU est un véritable plaisir. Mais je pense que je suis simplement passionnée par ce que je fais, et du coup je n’ai pas l’impression de faire autant de choses. A chaque fois que j’entreprends, je le fais avec amusement et si ce n’est plus le cas alors j’arrête.


Comment tout a commencé ?

Par un simple hasard. J’étais étudiante en chirurgie dentaire à Lille et on m’a demandé de participer à l’élection de Miss dans ma ville car il manquait des candidates. Je connaissais bien l’organisatrice du concours et qui m’a contactée simplement pour « combler des places manquantes ». J’ai eu très peur de me lancer et puis j’ai réalisé que j’allais le regretter si je n’y allais pas. Du coup je l’ai fait. Mon destin a complètement changé par une simple place manquante… C’est incroyable quand j’y repense ! J’avais une vie toute tracée : étude de médecine, un petit ami et je me retrouve à NYC à parler anglais pour représenter mon pays.


As-tu une philosophie de vie ?

« A cœur vaillant, rien d’impossible ». Si je me donne les moyens d’y arriver et surtout si je le fais avec mon cœur alors il n’y a pas de raison que je n’y arrive pas. Depuis que je suis toute petite, j’ai trouvé ça difficile de devoir choisir de ne faire qu’une seule chose alors que nous avons une seule vie. J’aimerais tout tester !


La chose la plus folle que tu as faite ?

J’ai sauté en parachute quand j’étais Miss France avec mon écharpe bien sûr ! C’était complètement fou… D’ailleurs je ne le referai plus jamais. Je l’ai fait c’est bon. Case cochée.


Être une femme publique entraine d’être souvent jugée sur son physique. As-tu un complexe ou est-ce quelque chose de difficile ?

Je suis très bien dans ma peau aujourd’hui. J’assume mon corps à 100% même si ce n’était pas le cas à une époque. Ce qui est amusant, c’est que j’ai commencé à m’assumer telle que je suis grâce à tous les jugements que j’ai pu recevoir. Au début c’était très dure, et puis il y a un moment où vous avez un déclic et les critiques vous passent au dessus. « Tu n’aimes pas mon corps, mon visage et bien ce n’est pas grave, moi je l’aime ».



Sa Passion


Tu as toujours été une fan de mode ?

J’adore la mode ! J’ai toujours trouvé ça cool même si à une époque ce n’était pas évident de la voir dans mes looks. Mais je n’aurais jamais imaginé sortir un jour une collection capsule avec Morgan…


Comment cette collaboration a-t-elle vu le jour ?

Ils m’ont contactée pour me parler de la marque. Une marque que je connaissais déjà très bien puisque je portais ma petite robe Morgan au lycée quand je sortais avec mes copines. C’est une marque glamour et féminine qui me correspond très bien. Ces deux adjectifs me représentent également donc c’est assez facile pour moi de collaborer avec une marque qui me ressemble.

C’est ma première expérience dans le prêt-à-porter, et j’ai donc vraiment voulu suivre le processus à 100%, du choix des tissus au shooting en passant par le dessin des volumes.


Peux-tu nous en dire plus sur cette collection qui sortira le 14 mars ?

Elle est composée de plusieurs combinaisons, tops, pantalons et robes dont les coupes sont féminines et flattent la silhouette. Ce sont des pièces pensées pour être sensuelles tout en étant confortables. C’est très important pour moi que la femme se sente bien avec ce qu’elle porte. Nous avons choisi dans cette collection des couleurs vives et fraiches avec des imprimés chauds qui nous donnent envie d’être déjà en été. Une collection cool et fun !


Tes 3 pièces préférées de la collection :

C’est difficile de choisir car toute la collection me représente mais il y a la combinaison blanche en jean (qu’elle porte le jour où nous nous sommes vues). Je suis une fan de combinaison, donc je vais en choisir une autre pour mes 3 coups de cœur. Elle est noire et blanche et très facile à porter. Sinon il y a le pantalon fluide imprimé cachemire. Dès que je le vois, j’ai envie de le porter.


As-tu une anecdote à nous raconter sur cette collection ?

On voulait tester pour une des combinaisons de la collection, une longueur assez « chelou » et au final on s’est rendu compte que c’était une catastrophe. On a dû la rallonger quand je l’ai essayée car ce n’était vraiment pas possible. Et oui, j’ai essayé tous les modèles de la collection.


Quelles sont tes prochains projets ?

On verra de quoi demain sera fait. Mais il est vrai que, quand on se lance dans un tel projet on a envie que cela continue et je remercie beaucoup Morgan de m’avoir fait confiance. Je verrai du coup si je continue dans ce domaine. A voir pour lancer ma propre marque. J’aimerais beaucoup ! #staytunned



Son combat


Pour nous,millennials, il est important de s’engager pour des causes, des associations… de faire bouger la société actuelle. As-tu un combat dont tu aimerais nous parler ?

Oui pour moi c’est très important d’aider les autres, c’est d’ailleurs peut être mon passé d’étudiante en médecine qui parle. Je me suis donc engagée en tant que marraine pour « Smile Train » qui est une association qui répare les becs de lièvres. Ce n’est pas un engagement commun, mais c’est pour moi une façon de retrouver le domaine que j’ai quitté : la chirurgie dentaire.


Alors oui ce n’est pas un problème qui touche beaucoup de personnes en France car nous avons la chance que ce soit remboursé par la Sécurité Sociale mais dans d’autres pays ce n’est pas le cas. Je me déplace régulièrement à l'étranger pour en parler car dans certains pays cela reste considéré comme une malédiction. Les familles ne peuvent plus travailler ou alors ils abandonnent leur enfant « maudit » qui du coup meurt de faim dans les rues à cause d’une simple malformation. Une malformation qui demande parfois simplement 15 minutes de chirurgie et 250$. Donc cela reste raisonnable. Nous avons des médecins qui viennent non pas opérer mais éduquer et former les chirurgiens sur place pour qu’ils puissent opérer eux-même et soigner leurs patients à l’avenir.



Un Conseil


As-tu un conseil à donner à notre génération ?

Je pense que la confiance en soi c’est très important surtout aujourd’hui à l’ère des réseaux sociaux. Il est devenu difficile de se trouver une place dans notre société et de s’y sentir bien car nous sommes bombardés d’images de corps parfaits qui sont retouchés et nous donne envie de leur ressembler mais c’est impossible. Quand je vois les commentaires sur Instagram ou Facebook, c’est hallucinant la méchanceté de certaines personnes.


Donc rassurez-vous, on se fait tous insulter ! Moi la première. Tous les jours on me dit que je suis moche et je l’accepte. Il ne faut pas se dire qu’une personne est meilleure qu’une autre. Ayez confiance en vous. C’est le plus important. Il faut arrêter de se comparer aux autres mais essayer de se rendre meilleur.


By Louise Parent

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon