Pourquoi sommes-nous de plus en plus ouvert au libertinage en 2019 ?



Le problème avec les mots « amour » et « relation », c’est qu’ils peuvent très bien se mettre au pluriel. Je ne dis pas qu’il faille être pessimiste, mais tout de même, en 2019, on croise bien plus de personnes enclines à entretenir plusieurs relations à la fois, plutôt qu’à rencontrer le grand amour. It’s a fact !


Tu fais peut-être partie de la catégorie des gens heureux qui sentent la vanille et qui ont rencontré l’amour de leur vie dans le bac à sable ou devant les résultats du bac. Sourire niais et futur fabuleux en perspective.


Mais tu peux tout aussi bien appartenir à cette nouvelle team de personnes qui valorisent la pluralité à la qualité. Laisse-moi donc t’expliquer… Je n’ai jamais lésiné là-dessus et tu le sais déjà : les moyens de communication du 21ème siècle entrainent la consommation de l’amour fast-food, de la facilité de rencontre via les applications (dont je te parlais d’ailleurs la semaine dernière…) et il semblerait que lorsque nous pouvons éviter de faire des choix et d’avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière, certains s’empressent de saisir l’occasion. Voilà pourquoi, depuis plusieurs mois, voire années déjà, j’ai fait un constat : je connais désormais plus de personnes (autant de mecs que de filles, tous égaux sur ce point-là) qui favorisent les plans love-couette-cul plus nombreux quitte à ce qu’ils soient absolument foireux à la recherche d’une seule et unique personne qui pourrait les combler de A à Z. La question est donc très simple : qu’est ce qui les pousse à vouloir faire leurs courses en permanence de cette manière ? Intriguée, j’ai eu plusieurs réponses : premièrement, ça permet aux infidèles chroniques de ne pas avoir de problème.


Deuxièmement, cela permet de goûter à tout avant de faire un choix cohérent. Troisièmement, pas du tout envie d’une histoire sérieuse. Et quatrièmement, je cite, « pourquoi est-ce que je m’emmerderai avec une seule personne alors que je peux en avoir plusieurs qui m’apportent des choses différentes ? ». Ok.


Bon, admettons que chacun de ces arguments soit amplement recevable, comment qu’on fait pour revenir à un modèle du love un peu plus classique par la suite ? Cela me paraît bien compliqué.

Allez faire accepter la simple TNT à quelqu’un qui a vécu avec le câble pendant 5 ans ? Tu le vois le problème ? Parce que moi il me crève les yeux.


Alors oui, on évolue et heureusement : beaucoup d’entre nous ne passe plus sa vie entière avec la même personne... Mais tout de même, il va bien falloir un jour trouver un remède à ce mal qui envahit la populasse parce que, soyons clairs, on l’a tous fait au moins une fois… Entretenir plusieurs relations en même temps mais est-ce qu’on en était plus heureux pour autant quand les uns après les autres, nos conquêtes se sont maqués pour de bon, nous laissant avec des places vacantes de harem à combler ? Négatif mon amiral.


Parce qu’en admettant qu’on reste tous figés à ce schéma, à cette polygamie libéralisée qui ne choque plus personne… là où les couples traditionnels finissent par emménager ensemble, nous, on fait quoi, une coloc’ ?


Bon tu me diras, si tu habites à Paris, ça pourrait être tout aussi utile pour payer ton loyer.



By La Garçonne

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon